Institut royal d'architecture du Canada

Un architecte du Manitoba intronisé comme président 2018

OTTAWA, le 13 février 2018— Michael J. Cox, FRAIC, un architecte du Manitoba qui a dirigé de nombreuses organisations et qui se passionne pour la contribution que les architectes peuvent apporter à leurs collectivités, devient le 79e président de l’Institut royal d’architecture du Canada (IRAC).

M. Cox a reçu la médaille du président des mains de Mme Ewa Bieniecka, FRAIC, présidente de 2017, lors d’une cérémonie qui a eu lieu le 2 février à Ottawa. Près de 40 invités étaient présents, parmi lesquels d’anciens présidents et les membres du conseil d’administration de l’IRAC qui étaient dans la région de la capitale nationale pour une réunion du conseil. Le mandat d’un an a commencé le 1er janvier. Dans les faits, M. Cox agit comme président depuis septembre 2017, alors que Mme Bieniecka a dû abréger son mandat pour des raisons personnelles.

« L’IRAC doit se concentrer sur les besoins immédiats de ses membres à toutes les étapes de leurs carrières et quelle que soit la taille de leurs bureaux », a déclaré M. Cox, qui exerce seul depuis près de 40 ans. « L’IRAC doit à cette fin offrir des programmes de formation continue pertinents et accessibles, aider les praticiens de la relève et plaider en faveur des architectes sur des questions relatives à la pratique de la profession, comme une réforme des modes d’approvisionnement. »

Télécharger des images et un profil

M. Cox, un ancien président de la Manitoba Association of Architects, entend encourager une importante croissance de l’effectif parmi les architectes, mais aussi parmi les diplômés en architecture, les universitaires et les praticiens de la relève. « Il est essentiel d’accroître le nombre de membres pour renforcer la portée du plaidoyer de l’IRAC en faveur de la profession et du cadre bâti. Je vais m’entretenir avec divers groupes et individus pour mieux comprendre comment l’IRAC peut accroître son soutien dans une volonté continue d’apporter de la valeur, de la pertinence et de la vision. »

« Je m’efforcerai de placer l’IRAC en situation de croissance et de favoriser une relation de travail positive avec les ordres d’architectes provinciaux et territoriaux ainsi qu’avec les écoles d’architecture universitaires du Canada », a-t-il ajouté.

Né à Fort Frances, en Ontario, M. Cox a obtenu son diplôme de baccalauréat en architecture de l’Université du Manitoba en 1971. Il exerce à son compte sous la raison sociale Michael J. Cox, Architect, un bureau d’une seule personne, à Brandon, au Manitoba, depuis 1979. « On ne peut pas faire plus petit », ironise-t-il. La firme a réalisé des centaines de projets, allant de petites rénovations résidentielles à d’importants projets commerciaux. La rénovation de la centrale de production d’électricité originale de Brandon a valu un prix au siège social régional de l’ouest de la Manitoba Hydro. Parmi ses réalisations récentes, mentionnons la conception d’un monument commémoratif pour les membres des forces aériennes du Canada qui ont perdu la vie pendant la Seconde Guerre mondiale. M. Cox a également travaillé pendant deux ans dans l’Arctique.

À la fois raconteur, pilote et marin, M. Cox est très enthousiaste à l’idée de mettre ses compétences à profit pour ajouter une valeur non prévue à des projets de bâtiments, peu importe la taille ou le budget, et d’aider les plus petites communautés à réaliser leur vision. Il s’est également beaucoup impliqué pour améliorer l’éducation, la culture, le développement et la qualité de vie dans sa communauté.

« Les compétences que nous développons en tant que leaders dans le processus de création de l’architecture peuvent aussi être utiles pour les communautés dans lesquelles nous travaillons », a-t-il dit. « Lorsqu’un architecte s’assoit avec un client ou avec un groupe d’usagers, son rôle est de synthétiser les divers espoirs et les rêves et les attentes pour en faire un fil conducteur qui deviendra le programme du bâtiment et éventuellement une forme bâtie. Par le même processus, le président d’un conseil d’administration, s’il veut être efficace, doit écouter les divers points de vue et favoriser un échange d’idées afin de trouver le fil conducteur qui permet de prendre les décisions qui transformeront les idées en actions. »

M. Cox a été président du conseil des gouverneurs du Collège communautaire d’Assiniboine, président du club Kinsmen de Brandon, vice-président du conseil d’administration de la Corporation de développement du centre-ville de Brandon et président et président du conseil d’administration de l’Art Gallery of Southwestern Manitoba. Il a siégé pendant un mandat au conseil d’administration de l’Orchestre symphonique de Winnipeg et il est actuellement président du comité des affaires publiques de la Manitoba Association of Architects.

M. Cox a été élu comme membre du conseil d’administration de l’IRAC à titre d’administrateur régional pour le Manitoba et la Saskatchewan pour un mandat de trois ans en 2012. Il a été élu deuxième vice-président en 2015 et premier vice-président en 2016.

« Je suis à votre service », dit-il.

AU SUJET DE L’IRAC

L’Institut royal d’architecture du Canada est le principal porte-parole de l’excellence dans le cadre bâti au Canada et représente quelque 5 000 membres. L’IRAC plaide en faveur de l’excellence, œuvre à démontrer comment la conception améliore la qualité de vie, et promeut une architecture responsable qui tient compte d’importantes questions de société.

armadillos