Institut royal d'architecture du Canada

Samuel Oboh intronisé à titre de 76e président de l’IRAC

Photos de la cérémonie d’investiture officielle du président de 2015

OTTAWA, le 23 janvier 2015 – Samuel (Sam) Óghale Oboh, FRAIC, est devenu le 76e président de l’Institut royal d’architecture du Canada à l’issue d’une cérémonie d’investiture officielle du président de 2015, qui s’est tenue ce soir.

Quelque 130 invités du Canada et d’ailleurs dans le monde ont assisté à la cérémonie au Fairmont Château Laurier, au cours de laquelle John Ralston Saul, auteur canadien, essayiste et président de PEN International, a pris la parole.

M. Saul a parlé de la nécessité que les architectes et ingénieurs œuvrent à l’amélioration des communautés autochtones du Canada.

« Bien sûr, il y a de merveilleux architectes autochtones et de merveilleux bâtiments dans les communautés autochtones, mais de façon générale, les architectes et les ingénieurs ont abandonné ces communautés », a souligné M. Saul. « Elles ont été traitées, au mieux, comme des sites de camps miniers. »

« L’une des mesures importantes que la communauté architecturale pourrait adopter dès aujourd’hui, c’est de se pencher sur cet abandon de l’un des trois piliers du pays », a-t-il ajouté.

Pendant la cérémonie, M. Oboh a tenu la lampe de l’architecture de l’IRAC et a récité les sept grands principes définis par John Ruskin dans son essai de 1849 intitulé Les sept lampes de l’architecture : sacrifice, vérité, puissance, beauté, vie, souvenir et obéissance.

« Dans l’exercice de notre profession, nous, les architectes, faisons montre d’un dévouement et d’un engagement continus en faveur de l’amélioration de la qualité de vie dans nos collectivités », a déclaré M. Oboh, d’Edmonton (Alberta) dans son allocution d’investiture.

« C’est une journée pour célébrer l’architecture et les valeurs qui nous unissent dans la promotion de l’excellence du cadre bâti », a-t-il dit. « Le temps est venu de réfléchir et de partager nos expériences collectives pour insister sur l’inclusion et l’équité sociale par le travail que nous effectuons. »

La médaille du président lui a été remise par son prédécesseur, Wayne De Angelis, FRAIC, de Vancouver (C.-B.), président de 2014.

Pendant son mandat, M. De Angelis a supervisé le renouvellement de la vision et de la mission de l’IRAC, qui insiste sur la défense et la promotion et l’architecture socialement responsable. Dans son discours, il a décrit cette architecture comme une « approche à la conception qui valorise la justice, l’égalité, la participation, le partage et la durabilité et qui tient compte des questions sociales. »

Plusieurs membres de l’IRAC figuraient parmi les invités présents à la cérémonie de ce soir, ainsi que les membres du conseil d’administration de l’IRAC et les représentants de diverses organisations d’architecture, notamment Chitra Weddikkara, présidente du Sri Lanka Institute of Architects, et Elizabeth Chu Richter, FAIA, présidente de l’American Institute of Architects (AIA).

Mme Richter a souligné l’historique de la collaboration entre l’AIA et l’IRAC et elle a exprimé sa volonté de poursuivre dans cette veine.

Vous trouverez sur le site suivant une photo téléchargeable de M. Oboh, le programme de la cérémonie d’investiture et une vidéo d’accueil.

BIOGRAPHIE 

Samuel Óghale Oboh, FRAIC, est né le 27 mars 1971 à Lagos, au Nigeria. Il est titulaire d’un baccalauréat ès sciences en architecture, obtenu de l’Université d’État Bendel/Edo (maintenant connue sous le nom d’Université Ambrose Alli), au Nigeria. Il a également obtenu une maîtrise ès sciences en architecture de l’Université Ahmadu Bello, à Zaria, au Nigeria.

Il a par la suite obtenu une maîtrise en arts de l’Université de l’Alberta qui lui a décerné le prix Herbert Marshall McLuhan pour un étudiant diplômé. Il est inscrit comme architecte en Alberta et au Texas et il travaille dans le domaine de l’architecture depuis plus de 20 ans.

À titre d’architecte concepteur, Sam a travaillé sur d’importants projets au sein de diverses firmes, dont O2 Architecture, Kasian, IBI Group, FMA Architects en Afrique australe et F&A Services (en collaboration avec Seifert Architects à Londres, au Royaume-Uni).

Parmi ces projets, mentionnons l’Académie internationale de l’application de la loi à Gaborone, au Botswana; le garage de transit municipal de la ville de Red Deer; l’établissement de soins de santé Villa Caritas à Edmonton; et le plan directeur du réaménagement du centre de l’Assemblée législative de l’Alberta.

Sam a récemment dirigé la restructuration et l’établissement d’un nouveau Centre d’expertise d’architecture et de génie de Travaux publics et Services gouvernementaux Canada, où il occupe actuellement le poste de gestionnaire régional.

Sam Oboh a joint l’IRAC en 2001, à titre d’associé international établi en Afrique australe. En 2003, il a émigré du Botswana au Canada et a commencé dès lors à s’impliquer auprès de l’IRAC.

En 2006, en collaboration avec l’ancienne présidente Vivian Manasc, FRAIC, et Len Rodrigues, FRAIC, il a contribué à la création de la première section régionale de l’IRAC, celle de l’Alberta, dont il a été président en 2007-2008. Pendant son mandat il a parrainé plusieurs initiatives visant à sensibiliser à l’importance de l’architecture en Alberta. Il a ainsi organisé une exposition sur l’architecture de l’Alberta présentée dans le pavillon urbain de l’Alberta, dans le cadre du Smithsonian Folklife Festival de 2006, à Washington, D.C.

Sam Oboh a été chargé de cours auxiliaire à l’Université de technologie de Durban et à l’Université de Pretoria, en Afrique du Sud et il a été critique et examinateur des ateliers à l’Université de Calgary et à l’Université Carleton. Il est membre de l’American Institute of Architects, il a été architecte agréé auprès du Royal Institute of British Architects (2000-2007) et il est fellow de l’IRAC.

Dans ses loisirs, il s’adonne à la philatélie et à la numismatique. Il habite à Edmonton avec son épouse Aisha et leurs trois enfants, Noora, Fego et Oreva.

AU SUJET DE L’IRAC

L’Institut royal d’architecture du Canada est une association nationale à adhésion volontaire qui représente 4 800 membres. L’IRAC plaide en faveur de l’excellence dans le cadre bâti, œuvre à démontrer comment la conception améliore la qualité de vie, et promeut une architecture responsable qui tient compte d’importantes questions de société.

armadillos