Institut royal d'architecture du Canada

Le Toronto Central YMCA reçoit le Prix du XXe siècle en architecture pour 2018

OTTAWA (Ontario), le 16 mai 2018 – L’Institut royal d’architecture du Canada (IRAC) et la Fiducie nationale du Canada annoncent aujourd’hui que le Prix du XXe siècle 2018 est décerné au Toronto Central YMCA en reconnaissance de son excellence qui perdure et de l’importance de son legs à l’architecture du Canada.

Télécharger des images

Le Toronto Central YMCA de Diamond Schmitt Architects a été populaire dès son inauguration en 1984, au 20 rue Grosvenor. Un jury de trois membres éminents a choisi ce bâtiment « pour ses remarquables qualités de design, mais aussi pour la générosité qui se dégage de ce voisin urbain accueillant et pour son intervention humaniste au cœur du centre-ville de Toronto. »

Le jury a souligné que le Toronto Central YMCA (maintenant appelé Toronto Central Grosvenor Street YMCA Centre) est un édifice précurseur des réalisations ultérieures de Diamond Schmitt Architects.

« Les architectes du YMCA de Toronto ont utilisé des matériaux relativement modestes, comme du béton brut et des blocs de maçonnerie préfabriqués et ils ont donné au bâtiment une certaine dignité par de simples gestes conceptuels et des espaces intérieurs audacieux », a déclaré le jury. « Le bâtiment a été un élément important de la revitalisation du centre-ville de Toronto dans les années 1980. »

Le nouveau bâtiment, en plus de remplacer la vieille installation inadéquate à l’intersection des rues College et Bay, exprimait aussi l’évolution de la société. Le YMCA a été créé à la fin du 19e siècle pour héberger des jeunes chrétiens qui quittaient la campagne pour s’établir dans la ville. Au milieu du siècle, il n’avait plus cette raison d’être et le conseil d’administration du YMCA du Toronto métropolitain a mis fin à sa fonction hôtelière. L’aspect religieux est devenu plus nuancé et le « Y » favorisait l’inclusion dans une société en train de se diversifier.

Le bâtiment comprenait des piscines, des gymnases, une garderie, une salle de danse, des installations d’entraînement aux poids et à d’autres sports dans des espaces qui jouissaient abondamment de la lumière naturelle et qui donnaient des vues sur l’extérieur. Il comprenait aussi un escalier central spectaculaire.

Le jury a salué la simplicité du design : de grands volumes fonctionnels reliés par des corridors logiques, mais intéressants qui encouragent la circulation du public dans l’édifice et dans le quadrilatère.

« Les gestionnaires du YMCA méritent des félicitations pour l’excellence de leur travail », a dit le jury.

Près de 30 ans plus tard, en 2011-2012, Diamond Schmitt Architects a entrepris un projet de rénovation et d’agrandissement du bâtiment.

« Ce YMCA se distingue de ses semblables par sa capacité d’attirer de nouveaux membres et de les conserver », a déclaré le président de l’IRAC, Michael Cox, FRAIC. « Le bâtiment, qui annonçait le début d’un Y accueillant et laïque, contribue clairement à cette réussite. Il a été conçu pour être ce qu’on appellerait aujourd’hui une architecture qui définit la ville et une architecture qui stimule le dialogue social avec ses espaces lumineux et ses voies de circulation accessibles. »

« Les récents ajouts contemporains de Diamond Schmitt Architects témoignent de sa réussite constante. »

« La Fiducie nationale du Canada est fière de s’associer à l’IRAC pour souligner de grandes réalisations qui ont leur importance », a déclaré la directrice générale de la Fiducie nationale, Natalie Bull. « Le Toronto Central YMCA illustre parfaitement le but du Prix du XXe siècle qui est d’attirer l’attention nationale sur l’importance patrimoniale du mouvement moderne au Canada tout en la faisant mieux comprendre et de reconnaître les bâtiments qui expriment nos réalisations en design comme nation. »

L’IRAC et la Fiducie nationale décernent le Prix du XXe siècle pour sensibiliser le public à l’architecture canadienne remarquable et aux bâtiments emblématiques du 20e siècle.

Les membres du jury étaient :

  • Michael Heeney, FRAIC, architecte et président et chef de la direction de laSurrey City Development Corporation, Surrey, C.-B.;
  • John Leroux, MRAIC, architecte, historien et directeur des collections et des expositions à la Galerie d’art Beaverbrook, Fredericton, N.-B.;
  • Kendra Schank Smith, FRAIC, professeure et ancienne présidente du département de science de l’architecture à l’Université Ryerson de Toronto, Ont.   

 

AU SUJET DE L’IRAC

L’Institut royal d’architecture du Canada est le principal porte-parole de l’excellence dans le cadre bâti au Canada et représente quelque 5 000 membres. L’IRAC plaide en faveur de l’excellence, œuvre à démontrer comment la conception améliore la qualité de vie, et promeut une architecture responsable qui tient compte d’importantes questions de société.

 

AU SUJET DE LA FIDUCIE NATIONALE DU CANADA 

La Fiducie nationale du Canada est un organisme de bienfaisance national qui inspire et dirige une action visant à sauver des lieux historiques et qui milite pour la protection et l’utilisation judicieuse de notre environnement historique.