Institut royal d'architecture du Canada

La présidente de l’IRAC quitte ses fonctions

OTTAWA, le 28 septembre 2017– Le conseil d’administration de l’Institut royal d’architecture du Canada (IRAC) a le regret d’annoncer que la présidente de l’IRAC pour 2017, Ewa Bieniecka, AP/FIRAC, a écourté son mandat à la présidence pour des raisons personnelles.

« Siéger au conseil d’administration et au comité exécutif m’a donné l’occasion de prôner les objectifs collectifs des membres de l’IRAC tout en m’efforçant de reconnaître la diversité au sein de la profession. J’ai énormément apprécié tout le travail et l’apport des membres du Conseil et l’engagement et le travail acharné des employés », a déclaré Mme Bieniecka, une architecte montréalaise. « Ce fut une grande expérience et j’en suis profondément reconnaissante. »

Le 19 septembre 2017, le conseil d’administration a adopté une résolution à l’effet que le 1er vice-président, Michael Cox, FRAIC, de Brandon, au Manitoba, assume le rôle de président avec prise d’effet immédiat. Le Conseil a également élu le 2e vice-président actuel et trésorier, John Brown, FRAIC, administrateur régional de l’Alberta et des Territoires du Nord-Ouest, à titre de 1er vice-président du conseil d’administration avec prise d’effet le 1er janvier 2018. Pour le reste du présent exercice financier, M. Brown continuera de siéger au Conseil à titre de 2e vice-président et trésorier.

 « Avec beaucoup de détermination et une solide conviction, Ewa a orienté ses efforts sur l’avenir de l’IRAC et a cherché à savoir comment l’IRAC peut le mieux se mettre au service de ses membres, de la communauté canadienne de l’architecture et du cadre bâti », a souligné M. Cox. « Nous la remercions vivement pour ses contributions à l’IRAC et nous lui souhaitons tout le succès possible. »

« Je me réjouis à la perspective de poursuivre les importantes initiatives qu’elle a nourries de sa passion et de sa conviction inébranlables, comme le comité sur les environnements régénératifs, le groupe de travail sur le vieillissement à domicile, le groupe Relève professionnelle et le groupe de travail autochtone qui a tenu le premier Symposium international sur l’architecture et le design autochtones de l’IRAC dans la dernière année. J’entends continuer de répondre aux besoins évolutifs de nos membres et veiller à ce que l’IRAC offre de la valeur et suscite un sens de l’appartenance », a-t-il ajouté.

Mme Bieniecka a été élue au conseil d’administration national en 2013, à titre d’administratrice régionale représentant le Québec. Elle a ensuite été deuxième vice-présidente, puis première vice-présidente avant d’accéder à la présidence. Elle travaille actuellement comme architecte en conservation du patrimoine. Pendant sa carrière qui s’étend sur 30 ans, elle a participé à des concours, à des projets d’Importance et des projets de réhabilitation et de restauration de bâtiments patrimoniaux.

 

AU SUJET DE L’IRAC

L’Institut royal d’architecture du Canada est le principal porte-parole de l’excellence dans le cadre bâti au Canada et représente quelque 5 000 membres. L’IRAC plaide en faveur de l’excellence, œuvre à démontrer comment la conception améliore la qualité de vie, et promeut une architecture responsable qui tient compte d’importantes questions de société.

armadillos