Institut royal d'architecture du Canada

Communiqué de l'IRAC sur le budget fédéral de 2018

OTTAWA, le 28 février 2018– L’Institut royal d’architecture du Canada (IRAC) considère que les investissements dans l’équité entre les sexes, les communautés autochtones et la recherche et l’innovation prévus dans le budget fédéral annoncé mardi sont des étapes positives qui seront à l’avantage du cadre bâti du Canada.

« Les architectes savent bien que leur travail a des incidences profondes sur le bien-être et la qualité de vie de tous les Canadiens », dit le président de l’IRAC, Michael Cox, FRAIC. « Les mesures contenues dans ce budget augmentent les ressources mises à notre disposition dans la poursuite de notre engagement en faveur de la conception responsable du cadre bâti. »

Lire le budget ici.

 

Communautés autochtones

L’annonce d’investissements dans le logement pour les communautés des Premières Nations, des Inuits et des Métis, en plus des autres investissements qui favorisent la réconciliation, est une étape encourageante, ajoute M. Cox. 

« Nous réalisons tous que le maintien constant du statu quo en matière de logement dans les communautés autochtones a été un énorme échec et nous pouvons adopter une approche bien différente pour l’avenir », déclare pour sa part David Fortin, MRAIC, membre du Groupe de travail autochtone de l’IRAC et directeur de l’École d’architecture de l’Université Laurentienne à Sudbury, Ontario.

« Pour doter les communautés autochtones de logements appropriés, il est essentiel de tenir des consultations et de réaliser la conception et la construction sous la direction d’Autochtones et il faut y consacrer beaucoup de temps et d’efforts », a ajouté M. Fortin. « Si tout cela se fait correctement, le logement peut stimuler les emplois et la croissance économique dans ces communautés, promouvoir le développement durable, renforcer l’expertise dans les nouvelles technologies du bâtiment et favoriser un mode de vie plus sain conforme aux valeurs et aux modes de vie traditionnels et contemporains. »

Recherche et innovation

L’IRAC salue l’attention accrue portée à la recherche et à l’innovation et croit que les écoles d’architecture du pays sont bien placées pour offrir de nouveaux produits et services qui aideront le Canada à soutenir la concurrence à l’échelle mondiale.

« Les architectes sont en train de créer la prochaine génération de notre environnement bâti », souligne John Brown, FRAIC, premier vice-président de l’IRAC et doyen par intérim de la Faculté du design environnemental de l’Université de Calgary. « Cela suppose de repousser les limites de la conception régénérative et des formes de construction qui réduisent notre impact sur l’environnement tout en améliorant l’efficacité et la qualité de vie. »

Le bon design joue également un rôle pour attirer, développer et retenir les talents, a dit Andrew Dejneka, MRAIC, qui représente les stagiaires en architecture au conseil d’administration de l’IRAC. « Lorsque des entreprises comme Google considèrent le Canada pour y investir dans la recherche en intelligence artificielle, nous devons nous positionner pour offrir la qualité de design qu’elles demandent pour leurs installations et leurs campus. »

L’IRAC se réjouit de voir le gouvernement « réinventer » le Conseil national de recherches du Canada qui a produit des études de pointe en design et en construction. « Le Canada a absolument besoin des technologies qui facilitent la réalisation de bâtiments sobres en carbone ou à zéro carbone pour atteindre ses objectifs de réduction des gaz à effet de serre », dit M. Cox. « L’IRAC aimerait que le programme du Centre de recherche en construction du CNRC soit élargi. »

L’IRAC soutient également la construction d’installations en technologies et en sciences et le plan visant à renouveler les laboratoires fédéraux. « Les architectes canadiens ont acquis un haut niveau d’expertise dans la conception de laboratoires sécuritaires et efficaces et de bâtiments qui ont une empreinte nette zéro », a-t-il précisé. « Les architectes seront heureux de relever le défi. »

Les femmes sur le marché du travail

« Le congé parental pour les deux parents est une bonne mesure pour aider à combler l’écart auquel font face les femmes professionnelles », a déclaré Jennifer Cutbill, MRAIC, membre du conseil d’administration de l’IRAC. « Le prochain obstacle est celui de la garderie. Les femmes en architecture se heurtent à un double problème – la courte durée du congé de maternité et le manque de flexibilité pour effectuer les heures du stage obligatoire ou gérer des projets en tenant compte des heures limites pour aller chercher les enfants à la garderie. »

L’IRAC salue les diverses mesures de soutien annoncées pour les femmes qui lancent ou développent une entreprise et espère qu’elles contribueront à éliminer les obstacles auxquelles les femmes sont confrontées dans l’exploitation de leurs propres bureaux d’architectes.

Parmi les mesures annoncées, le gouvernement entend accroître la participation des entreprises détenues par des femmes dans l’approvisionnement fédéral. Au Canada, bien des femmes sont des associées ou occupent des postes clés dans des bureaux d’architectes. Par exemple, dans un bureau qui compte cinq associés, deux peuvent être des femmes, ce qui représente 40 pour cent de la propriété de l’entreprise. Toute cible du gouvernement visant à profiter aux entreprises dirigées par des femmes aux fins de l’approvisionnement en services d’architecture devrait être basée sur le niveau de propriété et de participation des femmes à des postes clés dans une firme plutôt que de considérer seulement la propriété. L’évaluation du rôle des femmes dans une firme et du rôle qu’elles joueraient dans un projet gouvernemental sera une mesure favorable au développement de leurs carrières et créerait des possibilités d’accéder à la propriété d’entreprises.

Durabilité

Les mesures prises à la base des Forces canadiennes à Halifax, comme projet pilote, peuvent établir des normes pour la réduction des gaz à effet de serre. « L’IRAC espère que ce programme s’étendra à tous les ministères et à toutes les agences du gouvernement fédéral », a commenté M. Cox. « Il est important d’appliquer des normes environnementales avancées aux nouveaux bâtiments et à la rénovation et à la modernisation des bâtiments existants. Voilà une occasion de verdir les activités du gouvernement tout en donnant l’exemple aux autres grands propriétaires immobiliers. » 

L’IRAC remarque que le financement accordé par le Fonds du leadership pour une économie à faibles émissions de carbone varie selon les provinces. Celles qui utilisent le fonds pour favoriser la rénovation des bâtiments devraient saisir cette occasion pour faire preuve de leadership dans le cadre bâti.

L’initiative Financement de la construction de logements locatifs de la SCHL devrait stimuler la construction de 14 000 nouvelles unités de logement locatif partout au Canada, ce qui offrira des occasions de créer des habitations et des nouvelles collectivités bien conçues pour les Canadiens. L’initiative offre également une occasion de faire des normes environnementales élevées une condition de financement.

« Les coûts de constructions additionnels, s’il y a lieu, seront compensés par les plus faibles coûts de fonctionnement », a expliqué M. Cox. « L’initiative permettra de démontrer comment il est possible de réduire la consommation d’énergie des logements ou même d’atteindre la consommation énergétique nette zéro tout en offrant des environnements intérieurs plus sains pour les occupants. » 

 

Praticiens de la relève

Le gouvernement injecte des nouveaux fonds et double les placements professionnels par l’intermédiaire du programme Emplois d’été Canada.

« Le programme Emplois d’été Canada est efficace et offre des expériences de travail bien rémunérées aux étudiants tout en étant avantageux pour les petites entreprises admissibles », a ajouté Andrew Dejneka. « J’ai personnellement profité de ces programmes dans mes emplois d’été comme étudiant de premier et de deuxièmes cycles dans divers secteurs. »

Vieillir en santé

« Les architectes jouent un rôle crucial pour aider les Canadiens à vieillir à domicile », a déclaré John Brown, FRAIC, président du Groupe de travail sur les options de logement ami des aînés de l’IRAC.

« La conception réfléchie de maisons, de collectivités et de milieux de soins de grande qualité améliore la qualité de vie des personnes âgées, améliore la sécurité et prolonge la capacité de vivre de manière autonome. Les initiatives comme le projet pilote d’aînés en santé permettront d’accroître la base des connaissances sur lesquelles la conception de projets de grande qualité devrait être fondée. »

Région de la capitale nationale

L’IRAC se réjouit du nouveau partenariat entre Bibliothèque et Archives Canada et la Bibliothèque publique d’Ottawa pour la construction d’une nouvelle installation conjointe dans la capitale nationale. L’IRAC comprend que la ville est en voie de procéder à un processus de sélection. « Dans un objectif d’avoir un bâtiment de classe mondiale, voilà une excellente occasion de tenir un concours d’architecture », a fait remarquer M. Cox.  « Un tel concours peut laisser place à la participation des citoyens pour commenter les propositions reçues. L’IRAC serait heureux de contribuer à l’organisation d’un concours d’architecture. »

La Commission de la capitale nationale est responsable de nombreux biens patrimoniaux du Canada. L’IRAC se réjouit donc de la décision du gouvernement de revitaliser ses actifs.

 

Les faits saillants du budget reliés au cadre bâti et à la conception :

Communautés autochtones

  • 172,6 millions de dollars de plus pour améliorer l’accès à l’eau potable et salubre dans les réserves
  • Un montant additionnel de 600 millions de dollars pour appuyer le logement dans les réserves dans le cadre d’une stratégie sur 10 ans sur le logement des Premières Nations
  • 400 millions de dollars pour soutenir un plan de logement dirigé par les Inuits pour les régions inuites du Nunavik, du Nunatsiavut et des Inuvialuit
  • 500 millions de dollars pour soutenir la Stratégie de logement de la Nation métisse

 

Durabilité

  • 1,4 milliard de dollars dans des projets qui généreront une croissance propre et qui réduiront les émissions de gaz à effet de serre dans les provinces
  • 109 millions de dollars pour mettre en œuvre, administrer et appliquer le régime fédéral de tarification de la pollution causée par le carbone

Les femmes sur le marché du travail

  • Cinq semaines additionnelles de congé pour les familles comptant deux parents admissibles en vertu du partage parental d’assurance-emploi
  • 1,4 milliard de dollars de nouveau financement mis à la disposition des femmes entrepreneures
  • 105 millions de dollars aux agences de développement régional à l’appui d’investissements dans les entreprises dirigées par des femmes

Recherche et innovation

  • 540 millions de dollars pour le Conseil national de recherches 
  • 354,7 millions de dollars pour le Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie du Canada
  • 354,7 millions de dollars pour les Instituts de recherche en santé du Canada
  • 215,5 millions de dollars pour le Conseil de recherches en sciences humaines du Canada
  • 763 millions de dollars pour la Fondation canadienne pour l’innovation
  • 2,8 milliards de dollars sur cinq ans et 4,5 millions de dollars par année par la suite, pour la construction d’installations fédérales multifonctionnelles et collaboratives en technologies et en sciences.

 

AU SUJET DE L’IRAC

L’Institut royal d’architecture du Canada est le principal porte-parole de l’excellence dans le cadre bâti au Canada et représente quelque 5 000 membres. L’IRAC plaide en faveur de l’excellence, œuvre à démontrer comment la conception améliore la qualité de vie, et promeut une architecture responsable qui tient compte d’importantes questions de société.