Institut royal d'architecture du Canada

Quelle semaine! Les astres sont parfois bien alignés!

Don Ardiel, MRAIC, directeur de l’aide à la pratique 

L’Institut royal d’architecture du Canada (IRAC), l’Association des firmes de génie-conseil | Canada (AFGC) et les Designers d’intérieur du Canada (DIC) progressent dans leurs négociations avec le gouvernement fédéral en vue de changer le déséquilibre 90 % - 10 % dans l’évaluation  des réponses des experts-conseils à leurs demandes de propositions. Services publics et Approvisionnement Canada (SPPC) a entamé le processus de consultation concernant son intention attendue de longue date de mener un projet pilote sur la sélection basée sur les compétences. Le président et chef de la direction de l’AFGC, John Gamble, a livré un plaidoyer passionné au Comité permanent des opérations gouvernementales et des prévisions budgétaires sur la sélection basée sur les compétences. Nous avons commencé la semaine sur une note positive en soulignant l’engagement de Deborah Farrow, FRAIC, architecte d’Ottawa qui a mis fin à son implication de longue date en tant que représentante bénévole de l’IRAC au sein de plusieurs comités mixtes gouvernement-industrie.

Le déséquilibre 90 % - 10 %

En 2015, l’Association canadienne de la construction (ACC) a tenu 12 ateliers à la grandeur du pays pour discuter de la qualité des documents de conception, en insistant sur les projets du gouvernement fédéral. En 2017, le Groupe de travail sur la qualité des documents de l’ACC, dont je fais partie, a publié un rapport final. L’insuffisance des honoraires a été mentionnée comme une cause des lacunes possibles dans les dessins. La méthode actuelle utilisée pour évaluer le volet « honoraires » de la proposition d’un expert-conseil pour les projets fédéraux est préoccupante. Une pondération disproportionnée est accordée aux plus bas honoraires. Reconnaissant ce que l’industrie de la conception et de la construction considère comme un problème majeur, SPPC a créé un groupe de travail formé de fonctionnaires fédéraux et d’experts-conseils en conception, dont fait notamment partie Bruce Lorimer, FRAIC, directeur général par intérim de l’IRAC. L’objectif est d’améliorer la méthode d’évaluation des propositions qui favorise la meilleure valeur pour le Canada plutôt que les plus bas honoraires. La deuxième réunion de ce groupe de travail aura lieu dans la semaine du 26 février.

Sélection basée sur les compétences

Quand vient le temps de s’impliquer activement, l’architecte d’Ottawa, Toon Dreessen, FRAIC, répond présent. Pendant des années, il a établi un réseau de relations qui a mené à la grande réussite d’un atelier sur la sélection basée sur les compétences (SBC) organisé par la sous-ministre adjointe de SPAC, Arianne Reza, le 18 septembre 2017. Avec l’aide des représentants de l’industrie Cal Harrison, de QBS Canada, John Gamble, d’AFGC-Canada, et Mark Steiner de l’American Council of Engineering Companies, Toon Dreessen a sensibilisé les fonctionnaires fédéraux au fait que la sélection des architectes et des ingénieurs basée sur leurs compétences plutôt que sur les plus faibles honoraires apporte la meilleure valeur dans la réalisation des projets.

Le plaidoyer en faveur de la QBC porte fruit. Le 6 février dernier, SPAC a publié une demande d’information pour consulter le public sur la meilleure approche à la sélection basée sur les compétences pour les projets fédéraux.

Comité permanent des opérations gouvernementales et des prévisions budgétaires

Ce n’est pas facile de vendre l’idée de la SBC, surtout auprès de ceux qui ont pour mission personnelle de « protéger les deniers publics ». Le 6 février dernier, John Gamble de l’AFGC a présenté les arguments qui plaident en faveur de la SBC au Comité permanent des opérations gouvernementales et des prévisions budgétaires. Il a été fort éloquent et a présenté son exposé avec passion. Il a conclu en disant que « le meilleur prix n’est pas le plus bas prix; le meilleur prix, c’est le juste prix ». On ne saurait mieux dire!

Célébrer plus d’une décennie d’engagement bénévole

Comment avions-nous commencé la semaine? Le vendredi 2 février, l’IRAC a rendu hommage à Deborah Farrow, FRAIC, qui a représenté l’IRAC et la communauté nationale de l’architecture pendant dix ans auprès du Conseil consultatif sur les biens immobiliers du gouvernement fédéral et du groupe de travail de l’industrie de Brookfield Global Integrated Solutions. La tâche n’a pas toujours été facile et elle a même parfois été assez frustrante. Debbie a persévéré et cette semaine, nous avons pu constater que son travail de sensibilisation et d’éducation, joint à celui de bien d’autres intervenants, a porté fruit. Félicitations Debbie!

armadillos