Institut royal d'architecture du Canada

L’IRAC pleure la perte de Bing Thom

OTTAWA, le 4 octobre 2016 – L’Institut royal d’architecture du Canada (IRAC) a appris avec tristesse le décès soudain du médaillé d’or de l’IRAC, Bing Thom, FRAIC.

« Bing Thom était un chef de file de réputation internationale dans notre profession », a déclaré le président de l’IRAC, Allan Teramura, FRAIC. « Il a été un mentor pour nombre d’entre nous et un designer humain qui croyait en l’importance de l’esthétisme en architecture. Ses bâtiments sont des présents généreux à ses utilisateurs et à leur environnement. Il laisse en héritage de nombreux bâtiments qui apportent un charme particulier à des villes et des campus du Canada, des États-Unis et de Hong Kong. »

M. Thom, de Vancouver, en Colombie-Britannique, séjournait à Hong Kong, son lieu de naissance, lorsqu’il est décédé subitement d’un anévrisme cérébral. Il était âgé de 75 ans. Son épouse Bonnie était à ses côtés. Il était à Hong Kong pour travailler sur le projet qu’il considérait comme le point culminant de sa carrière, le Centre Xiqu pour les arts de la scène, actuellement en construction.

M. Thom a mené une riche carrière d’architecte et d’urbaniste. Dans ses bâtiments, il a su marier avec une grande habileté et une certaine touche de théâtralité les formes profilées, la chaleur du bois et les jeux de lumière‎.

Barry Johns, FRAIC, chancelier du Collège des fellows, le qualifiait de « modèle apprécié de notre profession dont les réalisations traversent brillamment et constamment les frontières et transforment les lieux, les villes et la vie des gens ».

En 2010, Bing Thom Architects a reçu le Prix du cabinet d’architectes de l’année de l’IRAC et en 2011, Bing Thom il a reçu la plus haute distinction décernée par l’IRAC, la Médaille d’or de l’IRAC.

« Les praticiens dont le travail correspond autant à l’esprit et au but de la Médaille d’or de l’IRAC que celui de Bing Thom sont peu nombreux », déclarait alors le jury de ce prix. « La Médaille d’or vise à récompenser et à reconnaître l’œuvre d’une vie : des réalisations notables, instructives, influentes, voire extraordinaires. Les réalisations de Bing Thom répondent à tous ces qualificatifs. »

En 1994, M. Thom a été intronisé fellow du Collège des fellows de l’IRAC, en reconnaissance de sa contribution remarquable à la profession. Le Collège soulignait alors que ses compétences exemplaires en design étaient bien connues et qu’il avait remporté les prix les plus prestigieux de la profession, son travail étant toujours inventif, esthétiquement détaillé et intemporel. 

M. Thom a obtenu un baccalauréat en architecture de l’Université de la Colombie-Britannique en 1966 et une maîtrise en architecture de l’Université de la Californie, Berkeley, en 1970.

En 1971, il s’est installé à Tokyo pour travailler avec l’architecte et urbaniste japonais Fumihiko Maki. De retour au Canada en 1972, il s’est joint au cabinet Arthur Erickson Architects en tant que directeur de projets et il a supervisé d’importants projets comme la Hall Roy Thomson, à Toronto (1977) et le complexe du palais de justice du Robson Square, à Vancouver (1973-1979).

En 1982, il a ouvert son propre cabinet. Aujourd’hui, la firme a des bureaux à Vancouver, à Washington et à Hong Kong. Bing Thom Architects a rapidement réalisé un vaste éventail de projets – allant de la résidence unifamiliale aux grands complexes urbains – dont on a vanté la qualité du design autant que les approches innovatrices.

Le projet de ville centrale/Université Simon Fraser, à Surrey, est considéré comme un modèle pour son architecture dynamique et sa combinaison d’activités universitaires et commerciales. Le Centre Chan pour les arts de la scène de l’Université de la Colombie-Britannique a été le premier centre artistique primé. Plusieurs autres ont suivi par la suite.

Parmi ses grands projets, mentionnons les plans directeurs des villes de Dalian et de Yuxi, en Chine; le Centre Aberdeen, à Richmond, en Colombie-Britannique; le plan Trinity Uptown pour Fort Worth, au Texas; le Centre communautaire Sunset, à Vancouver, et l’Arena Stage, à Washington, DC.

En 1990, Bing Thom a reçu une Médaille du Gouverneur général en architecture (excellence) pour les condominiums de Point Grey Road, et un Prix du mérite du Gouverneur général pour le club nautique de False Creek, deux projets de Vancouver.

En 1995, il a été nommé membre de l’Ordre du Canada et il a reçu une Médaille du jubilé d’or de la Reine pour service remarquable à son pays.   

 

AU SUJET DE L’IRAC

L’Institut royal d’architecture du Canada est le principal porte-parole de l’architecture au Canada et il représente quelque 5 000 membres. L’IRAC plaide en faveur de l’excellence dans le cadre bâti, œuvre à démontrer comment la conception améliore la qualité de vie, et promeut une architecture responsable qui tient compte d’importantes questions de société.