Institut royal d'architecture du Canada

L’IRAC annonce le lauréat de la Médaille des arts connexes 2015

OTTAWA, le 16 mars 2015 – Un designer industriel de Vancouver dont les luminaires artistiques éclairent des bâtiments partout dans le monde recevra la Médaille des arts connexes de l’Institut royal d’architecture du Canada pour 2015.

Omer Arbel est le fondateur et directeur de la firme Omer Arbel Office, qui produit des designs pour des bâtiments, des objets, des meubles, des installations d’éclairage et des accessoires électriques. Il est également le cofondateur et le directeur artistique de Bocci, une firme de design et de fabrication dont les réalisations couvrent un vaste domaine, allant des installations lumineuses aux meubles et aux prises électriques.

L’IRAC décerne la Médaille des arts connexes tous les deux ans. Ce prix rend hommage à un artiste ou un designer canadien pour une réalisation remarquable d’une œuvre d’art intégrée à l’architecture. Toute œuvre d’une discipline connexe à l’architecture est admissible. Sont ainsi admissibles : les murales, les sculptures, les vitraux et autres œuvres d’art du verre, les œuvres de tissu, les éclairages, le mobilier, les installations aquatiques, sonores, vidéo et numériques, les installations particulières à l’emplacement et les créations de design industriel et d’aménagement paysager.

La candidature d’Omer Arbel portait principalement sur des installations lumineuses, y compris celle du Victoria and Albert Museum de Londres, en Angleterre. En 2013, une installation appelée 28.280 a rempli l’espace vertical de 30 mètres de l’atrium et de la salle des céramiques du musée avec une cascade de 28 lustres et de 280 objets de verre.

Son travail « nous est apparu comme un jeu artistique trompeur dans la perspective, l’objet et l’espace », a déclaré le jury de trois membres.

« Époustouflante et ravissante dans sa simplicité, l’installation du Victoria and Albert Museum produit une étonnante transformation de l’espace et de la surface de l’architecture, de haut en bas, de la noirceur et de la clarté », a-t-il ajouté.

Pour télécharger des images, cliquez ICI.

Omer Arbel recevra son prix lors du Festival d’architecture de l’IRAC qui se déroulera à Calgary, du 3 au 6 juin, en collaboration avec l’Alberta Association of Architects.

« Le mariage de l’art et des  bâtiments donne lieu aux expériences les plus sublimes en architecture », a pour sa part déclaré le président de l’IRAC, Sam Oboh, FRAIC.

« Toutes les réalisations d’Omer Arbel démontrent un talent réel pour utiliser les arts connexes, jouer avec l’éclairage, repenser les matériaux humbles et appliquer des techniques de construction traditionnelles pour créer un effet spectaculaire. »

Omer Arbel a obtenu son diplôme de l’École d’architecture de l’Université Waterloo en 2000. Après un stage chez Miralles Tagliabue, en Espagne, et chez Patkau Architects et Busby + Associates Architects à Vancouver, il a fondé son bureau en 2005. Bocci a également été créée en 2005. Depuis lors, il explore continuellement de nouvelles directions en design d’éclairage.

« Je suis vraiment honoré de recevoir ce prix qui a été décerné dans le passé à des légendes comme Cornelia Oberlander, Gordon Smith et B.C. Binning », a-t-il dit. « Je crois que la ligne entre l’architecture et ses arts connexes s’estompe de plus en plus et en ce sens, ce prix est peut-être le symbole d’une évolution socio-historique dans la profession. »

Au cours de sa carrière, Omer Arbel a été récompensé à maintes reprises. Il a reçu plusieurs prix Red Dot et iF. Il a reçu une mention dans le Yellow Pencil Yearbook et il a remporté le Prix Ronald-J.-Thom de design architectural en début de carrière. Il a aussi été le concepteur des médailles olympiques et paralympiques de 2010.

Le jury était formé de :

  • Peter Sampson, MRAIC, associé principal de Peter Sampson Architecture Studio à Winnipeg;
  • Stephen Fai, MRAIC, directeur du Carleton Immersive Media Studio à l’Université Carleton d’Ottawa et professeur agrégé à l’École d’architecture et d’urbanisme de l’Université Carleton;
  • Meg Graham, FRAIC, associée principale de superkül, un bureau d’architectes de Toronto

 

AU SUJET DE L’IRAC

L’Institut royal d’architecture du Canada est une association nationale à adhésion volontaire qui représente 4 800 membres. L’IRAC plaide en faveur de l’excellence dans le cadre bâti, œuvre à démontrer comment la conception améliore la qualité de vie, et promeut une architecture responsable qui tient compte d’importantes questions de société.

 

armadillos