Institut royal d'architecture du Canada

L’IRAC annonce le lauréat du Prix du cabinet d’architectes de la relève de l’année 2018

OTTAWA, le 21 mars 2018 –  Chevalier Morales Architectes, un cabinet d’architectes de Montréal reflétant l'impact positif du processus de concours d’architecture au Québec, remporte le Prix du cabinet d’architectes de la relève 2018 décerné par l’Institut royal d’architecture du Canada (IRAC).

Télécharger des images

Ayant œuvré pendant plus d'une dizaine d'années au sein de firmes d'importance à l’échelle canadienne, Stephan Chevalier et Sergio Morales fondèrent Chevalier Morales Architectes en 2005. Le cabinet qui comprend quinze architectes et collaborateurs a développé un ensemble de travaux impressionnant à travers des résidences privées et des concours pour des projets culturels.

« Cette firme a connu la réussite parce qu’elle a eu l’occasion de participer à des concours au Québec,” a déclaré le jury de cinq membres.  “Elle doit sa croissance à des politiques publiques et aux opportunités qu’elles créent ».

Le Prix du cabinet d’architectes de la relève est remis aux associés d’un jeune cabinet d’architectes qui produit de façon constante une architecture de haute qualité. Il récompense la qualité des projets réalisés, le service à la clientèle, le caractère innovateur de la pratique et la reconnaissance du public.

Le jury a été impressionné par le savoir-faire révélé par leurs bâtiments. « Les projets sont créatifs, inventifs, rafraîchissants, solides, attentifs aux détails, presque poétiques », a ajouté le jury. « Ils illustrent une maîtrise de la technologie du bâtiment. Ses réalisations témoignent d’une grande maturité pour une firme émergente ».

De gauche à droite, 1ère rangée : Stephan Chevalier, Céline Leclerc, Marc Despaties, Christine Giguère, Xavier Proulx, Julie Rondeau et Christian Aubin. De gauche à droite, 2e rangée : Louis Stabile, Alexandre Massé, Sergio Morales, Guillaume Larouche, Simon Lalonde-Charbonneau, Ève Beaumont-Cousineau, Gabriel Lanthier.

Le prix sera remis dans le cadre du Festival d’architecture IRAC/AANB qui se tiendra à Saint John, du 30 mai au 2 juin.

 « La difficulté de la relève, quelle qu’elle soit, est souvent de travailler dans l’ombre avec un ensemble de ressources limitées » ont déclaré Sergio Morales et Stephan Chevalier, les associés du cabinet. « Bien que cette période soit excitante et féconde dans ce qu’elle exige de débrouillardise et de créativité, il est fort agréable de ressentir la chaleur que jette la lumière des projecteurs sur notre pratique à travers le prix du cabinet d’architectes de la relève 2018. La reconnaissance et le rayonnement qu’apportent ce prix important valident nos efforts et ajoutent à notre motivation de continuer à œuvrer à la production d’une architecture de qualité au bénéfice de nos clients et du public. »

Parmi les projets récents, mentionnons :

  • Bibliothèque de Drummondville, 2017, Drummondville, Qc
  • Maison de la littérature, 2015, Québec, Qc
  • Bibliothèque Saul-Bellow, 2015, Lachine, Qc
  • Altitude Penthouse, 2015, Montréal, Qc
  • Résidence Vallée du Parc, 2015, Shawinigan, Qc
  • Résidence Roy-Lawrence, 2014, Sutton, Qc

Les projets culturels réalisés par le cabinet ont atteint un grand succès et ont eu un impact positif sur leur communauté respective. Un exemple est la Maison de la littérature. À la fois bibliothèque publique et centre de création littéraire, elle a donné une identité physique contemporaine à la communauté littéraire de Québec et renouvelé l'attrait de la littérature actuelle pour les jeunes. L'ajout contemporain à l’ancienne église néo-gothique et les intérieurs sont devenus des attractions emblématiques du Vieux-Québec attirant le tourisme général et spécialisé.  

Le Maison de la littérature a remporté plusieurs prix, dont le Grand prix d’excellence et le Prix d’excellence en architecture de l’Ordre des Architectes du Québec, en 2017, et le Prix d’excellence du magazine Canadian Architect en 2014. Le cabinet a aussi remporté le Prix d’excellence en architecture de l’Ordre des Architectes pour la Résidence Roy-Lawrence, à Sutton, Québec, en 2015.

Le jury a été fasciné par la façon dont leurs conceptions entraînent les gens à travers les bâtiments et les décrivent comme étant « soignés et élégants, chaleureux et accueillants. Ils suscitent un sentiment de bien-être chez ceux qui pénètrent dans leur intérieur ».

Les associés de la firme enseignent dans plusieurs universités canadiennes et sont régulièrement invités à titre de conférenciers et de critique. Comme membres de jurys de concours, les associés continuent d'étendre leurs efforts pour améliorer le cadre bâti.

Le jury était composé des membres suivants :

  • Peter Busby, FRAIC, associé, Perkins + Will, Vancouver, C.-B.;
  • Andrew Batay-Csorba, MRAIC, associé, Batay-Csorba Architects, Toronto, Ont;
  • Johanna Hurme, FRAIC, associée, 5468796 architecture Winnipeg, Man.;
  • Renée Mailhot, MIRAC, fondatrice, la SHED architecture, Montréal, Qc ;
  • Diogo Burnay, directeur, Dalhousie University School of Architecture, Halifax, N.-É.

Au sujet de l’IRAC

L’Institut royal d’architecture du Canada est le principal porte-parole de l’excellence dans le cadre bâti au Canada et représente quelque 5 000 membres. L’IRAC plaide en faveur de l’excellence, œuvre à démontrer comment la conception améliore la qualité de vie, et promeut une architecture responsable qui tient compte d’importantes questions de société.