Le principal porte-parole
de l’architecture au Canada

Médaille d'or — Lauréat de 2011

Bing Thom, FRAIC
Catégorie de prix: 
Médaille d'or

Bing Thom est animé d’une vision globale qui par la force de son architecture a nourri les ambitions des communautés du Canada et d’ailleurs dans le monde et les a encouragées à améliorer leur condition. Sa curiosité naturelle, alliée à sa pensée intensément critique, a produit une architecture d’innovation et une quête d’excellence avant-gardiste.

De la résidence unifamiliale aux grands complexes urbains, les réalisations de Bing Thom atteignent un équilibre entre l’esthétisme de la forme et l’engagement à façonner des espaces publics ingénieux, mobilisateurs et démocratiques. Bing est un bâtisseur de villes de grand talent dont la réputation mondiale a pris son envol au diapason de celle de Vancouver, cette ville qu’il a toujours eu à cœur de protéger et d’améliorer. Depuis 1982, sa firme, Bing Thom Architects (BTA) a agi comme conseiller et collaborateur auprès d’institutions culturelles, de sociétés, d’universités, d’organismes gouvernementaux, de promoteurs et de communautés de partout dans le monde et les a aidés à concrétiser leurs aspirations architecturales.

Bing est fermement convaincu que la grande architecture a un pouvoir de transformation et qu’elle peut améliorer les conditions physiques, économiques et sociales d’une communauté. Cette conviction oriente toute la philosophie du bureau et a donné lieu à une architecture mémorable qui va toujours au-delà de l’esthétique. Les bâtiments de Bing ne sont pas seulement beaux, ils apportent aussi une vigueur aux villes qui les abritent.

La firme ne réalise que peu de projets simultanément, car Bing tient à participer personnellement à toutes les étapes de tous les projets. La firme est réputée pour le caractère novateur de ses nombreux projets, qu’il s’agisse de résidences, d’aménagements intérieurs ou d’immeubles à usage mixte de grande envergure ou encore de construction urbaine. La plupart du temps, les projets de BTA intègrent divers usages commercial, résidentiel et institutionnel pour créer un tout vibrant et durable.

Parmi les réalisations de Bing Thom, mentionnons les plans directeurs de la ville de Dalian et de la cité de Yuxi en Chine; le centre-ville de Surrey; le pavillon du Canada à l’Expo 92; le Chan Centre pour les arts de la scène, à l’UBC; le centre Aberdeen à Richmond, C.-B.; le Pacific Canada Pavilion du Vancouver Aquarium and Marine Science Centre; le Trinity Uptown Plan pour Fort Worth, au Texas; le Vancouver’s Sunset Community Centre; et le complexe théâtral Arena Stage tout récemment complété à Washington, DC. L’architecture de Bing Thom est remarquable, car elle évolue sans cesse et vieillit bien au fil des ans.

Dans la tradition du « maître bâtisseur », il brise avec l’isolement trop fréquent entre le concepteur et les constructeurs, ce qui favorise le développement de solutions novatrices et rentables à des configurations inhabituelles des bâtiments. La pratique professionnelle de Bing profite des travaux de BTAworks, un groupe indépendant de recherche et développement qui aide l’équipe de BTA a comprendre les aspects démographiques et les tendances dans les villes où elle intervient et qui aide la firme à demeurer à l’avant-scène des applications durables en architecture.

Avant d’ouvrir son propre cabinet en 1982, M. Thom a travaillé auprès de Fumihiko Maki et d’Arthur Erickson. Arthur Erickson a connu Bing alors qu’il était son étudiant et l’a invité à travailler au concours de l’Université Simon Fraser, qu’il a remporté. Après avoir obtenu son diplôme à Berkeley et avoir enseigné l’architecture à l’Université de Singapour, Bing est retourné travailler dans le bureau d’Erickson au début des années 1970, époque à laquelle il a joué un rôle déterminant dans le complexe d’édifices gouvernementaux et palais de justice de Robson Square, au centre-ville de Vancouver. Dans le cadre de son emploi chez Erickson, il a participé à l’ouverture des bureaux de Toronto et de Los Angeles où il a dirigé les équipes de conception responsables de plusieurs concours d’architecture d’importance remportés par la firme, notamment l’énorme projet de Bunker Hill à Los Angeles et les Napp Laboratories, à Cambridge, en Angleterre.

Bing Thom aime d’abord et avant tout construire. Toutefois, sa pratique porte aussi grandement sur l’enseignement et la recherche. Son atelier est un laboratoire d’exploration de nouveaux matériaux et de nouvelles techniques. Dans la tradition du « maître bâtisseur », son travail se distingue par une collaboration étroite avec les entrepreneurs et les divers intervenants du secteur. D’ailleurs, il y a presque toujours une maquette pleine grandeur dans le stationnement en face de son bureau.

Entretenant des liens personnels et professionnels étroits avec l’Asie et l’Amérique du Nord, Bing est un fervent défenseur des traditions multiculturelles du Canada. Son approche holistique et engagée transparaît également dans son équipe de 35 personnes dont les professionnels proviennent de 13 pays différents et qui, collectivement, parlent 14 langues. Bing fait d’ailleurs constamment valoir les avantages de cette diversité sur les plans de la créativité et de la compétitivité et il parle sans détour des politiques du Canada en matière d’immigration et de commerce.

Bing a aussi beaucoup donné à la communauté en tant que bénévole et son influence en ce domaine est aussi importante que son travail professionnel. Il a été un membre fondateur du Centre culturel chinois de Vancouver et de Builders without Borders et il a siégé aux conseils d’administration de l’Université de la Colombie Britannique et de la bibliothèque publique de Vancouver. Il a dirigé les comités de construction qui ont créé les concours d’architecture visant à sélectionner les architectes du Centre culturel chinois et de la bibliothèque publique de Vancouver. Il a également encouragé ses employés à s’impliquer dans la communauté et bien des organismes de Vancouver profitent de sa philosophie par rapport au bénévolat. Au cours de la dernière décennie, il a consacré un pourcentage des profits de sa firme à la création de la Bing Thom Architects Foundation qui finance des activités culturelles aux quatre coins du Canada.

Bing Thom a reçu bien des honneurs et des hommages, parmi lesquels l’Ordre du Canada, la Médaille jubilé de la reine, des diplômes honorifiques de l’Université Simon Fraser et de l’Université de la Colombie-Britannique et un titre de professeur honoraire de l’Université Tongji à Shanghai. En 2010, son cabinet a reçu le Prix du cabinet d’architectes de l’année de l’IRAC. 

Commentaire(s) du jury: 

« l’architecture de Bing Thom est un équilibre constant et habile entre l’art de concevoir des formes et une capacité globale de créer une communauté véritable et durable. C’est une architecture capable de mobiliser et d’inspirer, capable aussi de transformer, du fait qu’elle va au-delà du programme et de l’emplacement – c’est une architecture qui tient compte des aspects urbains, sociaux et économiques dans un sens large. »

« Les praticiens dont le travail correspond autant à l’esprit et au but de la Médaille d’or de l’IRAC que celui de Bing Thom sont peu nombreux. La Médaille d’or vise à récompenser et à reconnaître l’œuvre d’une vie : des réalisations notables, instructives, influentes, voire extraordinaires. Les réalisations de Bing Thom répondent à tous ces qualificatifs. Sur le plan de la conception, elles repoussent les limites de la technique et de l’utilisation des matériaux avec une qualité et une substance constantes. Les œuvres architecturales vraiment remarquables doivent toutefois nous amener au-delà de cette qualité, en un lieu viscéral, difficile à définir, mais incontestablement présent. Les réalisations de Bing Thom nous y amènent. Elles nous font vivre une expérience agréable et enrichissante. Elles sont source d’inspiration et nous laissent des souvenirs impérissables. Bing Thom mérite vraiment cet honneur. »

« L'IRAC a décidé d'honorer Bing Thom pour souligner l'ensemble de sa carrière. Son travail au sein de sa firme de Vancouver, qui existe depuis près de 30 ans, a toujours fait preuve d'une qualité soutenue. »

Cliquez pour la version intégrale: 
Résidence Acadia Bing Thom Architects

photo : Nic Lehoux

Installation à Trafalgar Square / Bing Thom Architects

photo : Morley Von Sternberg

Centre Chan pour les arts d'interprétation / Bing Thom Architects

photo : Nic Lehoux

Pavillon du Canada, Expo 92 / Bing Thom Architects

photo : Horst Thanhäuser

Centre Aberdeen / Bing Thom Architects

photo : Nic Lehoux